Aucun événement à venir pour le moment

La constellation familiale

Régulièrement , j'anime des ateliers de constellations Familiales dans la Drome, l'Ardèche, le Rhône et la Haute Savoie.

Riche d'une expérience de Thérapeute depuis plus de 15 ans et  pour avoir fait et animé en collaboration et en  formation en psychogenealogie, m'amène à guider les ateliers avec humanisme et bienveillance.

La constellation familiale

La constellation familiale

Il existe une grande quantité de techniques différentes pour appréhender la thérapie de groupe. Nous avons choisi de mettre l’accent sur la constellation familiale inventée par Bert Hellinger, en raison de son approche tout à fait particulière et pertinente des problématiques de l’inconscient familial. Ici encore, et comme avec l’approche de Dumas, il est possible d’envisager le travail dans une perspective plus spirituelle. Son fondateur parle alors d’une « cure d’âme ».

 Bert Hellinger

L’inventeur de la constellation familiale n’a aucune formation de thérapeute ou de psychanalyste. Il suit d’abord des études de théologie, mais aussi de philosophie et de pédagogie. Convaincu par sa vocation de prêtre, il part travailler en Afrique du Sud comme « missionnaire enseignant » chez les Zoulous. Il pense alors y rester toute sa vie, mais il est rappelé, au bout de seize ans, en Allemagne pour diriger des séminaires de prêtres.

Lors de ces séminaires, il recourt à des techniques d’animation de groupe qui l’emmènent sur une autre voie que la religion : il se décide alors à devenir psychothérapeute spécialiste du travail de la dynamique de groupe.

Après avoir expérimenté la technique du gestalt à l’âge de quarante-cinq ans pendant une conférence sur la psychanalyse, il met définitivement fin à sa vocation religieuse. Il rencontre sa femme, commence à suivre une psychanalyse et invente sa propre méthode de thérapie de groupe, qu’il appelle « la constellation familiale ».

Bert Hellinger développe cette approche dans l’Allemagne des années quatre-vingt, alors aux prises avec toutes sortes de problèmes émanant des traumatismes des deux guerres précédentes, et notamment avec les terribles affaires d’héritages des juifs et de leur persécution. Autant de silences qu’une thérapie de groupe permettra d’éclairer dans les problématiques des individus descendant de ces générations qui ont dû se taire à bien des égards.

Tous ceux qui connaissent ou ont connu Bert Hellinger s’accordent pour parler d’un être extraordinaire à la personnalité tout à fait hors du commun, mais ne faisant pas toujours l’unanimité. Plutôt que de parler de psyché, Hellinger parle de « communication d’âme à âme », mais aussi de « respecter les anciens » et surtout « d’honorer ses père et mère ». Sa vocation première de prêtre donne une piste de son approche, et confirme en même temps que sa méthode est bien loin d’être scientifique.

Pourquoi faire une constellation ?

Les constellations peuvent répondre à toutes sortes de problématiques, mais elles ne sont en aucun cas des endroits où se venger de tel ou tel membre de la famille ou de l’environnement proche. Elles permettent de traiter tout ce qui peut faire souffrir un individu, un deuil non fait, un traumatisme, une maladie... Elles peuvent être particulièrement pertinentes dans certains cas de maladies graves inexpliquées, comme les cancers.

On y a recours aussi pour mettre en évidence les problèmes d’anorexie, de boulimie, mais aussi d’abus, de viol, de crimes... Dans le cas des maladies, la mauvaise santé peut apparaître comme un moyen d’expier une faute antérieure. Un descendant d’un parent meurtrier pourra ainsi équilibrer la culpabilité de son aïeul en souffrant comme la victime.

Il faut du courage – et de la mauvaise conscience ! – pour accepter de refuser la culpabilité de son aïeul dans ce cas, et ainsi voir, dans la plupart des cas, l’état de santé s’améliorer grandement. Bert Hellinger explique bien que la guérison n’est pas la finalité de la constellation : c’est une harmonie retrouvée que l’on cherche dans les lois de la famille, à savoir la question de la place et l’appartenance au clan.